Deux versions s'offrent à vous, la première, courte, résume mon parcours professionnel et personnel, et la version longue, plus bas, pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur les différents événements qui ont marqués ma vie.

Vous avez également la possibilité de me découvrir en écoutant une interview enregistrée dans les studios de Lausanne fm le 24 mai 2017 (39 min) :

Version courte :

Mon parcours professionnel est un enchaînement de différents métiers, qui n'ont pas toujours un rapport entre eux, mais qui m’amèneront chacun une belle expérience personnelle.

  • Contrôleur de la circulation aérienne

  • Agent technico-commercial (représentant) pour une entreprise d'imprimerie-cartonnage

  • Agent Service Passager à l'aéroport de Genève

  • Dessinateur en bâtiments

  • Gérant d'un magasin de pierres naturelles, minéraux et bijouterie

  • Conseiller en barrières architecturales auprès de l'Association Suisse des Paraplégiques (www.spv.ch)

  • Fondateur en 2017 de RiVIERA CRÉATION, entreprise de conseil pour la création de sites internet et la réalisation de vidéos par drone.

 Ces différents métiers ont été exercés entre mes 20 et 30 ans, par la suite je m'ouvre aux médecines alternatives et au monde du développement personnel, qui m'amène aux formations suivantes :

  • Kinésiologie, Santé Par le Toucher, Brain Gym, Brain Reinstatement

  • Feng Shui

  • Lithothérapie

  • Géobiologie

Ainsi que les différentes approches, outils et retraites dans le domaine du développement personnel / spiritualité :

  • Art de Vivre, cours « Art de Respirer » et « l'Art du Silence »

  • Marche sur le feu

  • Lettres hébraïques

  • MKP, Les nouveaux guerriers

  • Chants de mantras

  • « Le Don du Pardon », avec Olivier Clerc

  • Path of Love

  • CNV - initiation 1 & 2 + approfondissements

  • La Méthode Silva

  • 4 semaines à la Casa de Joao de Deus au Brésil

  

Version longue :

 Né en 1979, mon parcours personnel et professionnel est parsemé de changements d'orientations et de philosophies de vie.

 Ma vie se déroule dans les automatismes et les réactions non-conscientes jusqu'au mois de novembre 2007, où un événement amoureux me sort de ma léthargie et percute mon essence profonde en me faisant vivre une révélation. Jusque-là je vivais sans trop me remettre en question, étant perdu dans de nombreuses relations amoureuses qui ne duraient pas, croyant à chaque fois que ce n'était pas de ma faute, mais que ce n'était juste pas la bonne personne pour moi. Je ne connaissais rien au développement personnel et à la spiritualité, et je sentais bien qu'il y avait quelque chose qui ne tournait pas rond en moi, que je n'étais pas pleinement heureux dans ma vie, mais je me disais que c'était la vie et qu'il n'y avait rien à faire.

En août 2007 je rencontre une femme qui va servir de déclencheur dans mon évolution. Je tombe fou amoureux d'elle, croyant sincèrement que c'est LA femme de ma vie et que ça va durer éternellement. Jusqu'au moment où quelques mois plus tard, la passion et la fusion laissent peu à peu la place à ce que nous sommes vraiment, et je me rends compte que petit à petit nous nous éloignons l'un de l'autre, sans savoir quoi faire, et en le vivant très mal. Progressivement, notre relation est en train de se diriger vers la séparation, ce qui me plonge dans un profond sentiment de déprime. Et là survient un événement qui va tout changer. Je me rends soudainement compte que si cette relation, dans laquelle j'avais mis tant d'espoir, arrive à son terme, il y a de fortes chances que cela continue à se reproduire encore et encore, et que peut-être j'ai une part de responsabilité là-dedans. Le 25 novembre 2007, un soir où j'étais complètement désemparé, je repense à un terme qu'avait utilisé un ami quelques semaines auparavant, celui de dépendance affective. Suivant mon intuition, je lance une recherche sur internet, ouvre le premier lien affiché, et imprime le texte que j'ai devant les yeux. Je m'installe dans le canapé et commence à lire le texte, et là, boum ! La terre s'ouvre sous mes pieds, je m'écroule en larmes, non pas de tristesse, mais plutôt de soulagement et de joie, car en lisant ce texte, j'ai l'impression que quelqu'un vivant à l'intérieur de moi a écrit ce qui s'y passe, arrive à expliquer ce que je vis et pourquoi je le vis ainsi. C'est la première fois que quelque chose me touche si intensément et profondément qu'à partir de ce moment précis je ne verrai plus jamais la vie de la même manière. Il y aura toujours un « avant » et un « après » 25.11.07., où j'ai l'impression d'avoir vécu une nouvelle naissance, où une partie de moi est morte pour qu'une autre puisse émerger.

 Par la suite, ma vie a continué à se transformer à un rythme soutenu. Avant cet événement, je ne lisais jamais, sauf les livres obligatoires pour les études, et je passais beaucoup de temps devant la télévision ou dans les bars en essayant de trouver du soutien dans l'alcool et les joints. Je ne savais pas ce qui allait m'aider à progresser, et je n'avais pas encore la force d'aller demander de l'aide chez quelqu'un. Tout ce que je savais, c'est qu'un texte avait eu la puissance de transformer quelque chose en moi, alors je me suis dit que je trouverais peut-être des clés dans les livres. Donc, le lendemain, j'ai été dans la librairie d'une grande surface, dans la catégorie « développement personnel », et j'ai pris 7 livres de poche. Et dans le tas, j'avais pioché « les 4 accords toltèques » que je ne connaissais absolument pas. Rentré chez moi, je m'installe dans mon bain avec ma pile de livres, et le premier que j'ouvre est ces fameux 4 accords. Et là, re-boum ! L'effet fut pareil au premier texte que j'avais lu. Chaque page, chaque mot résonnaient en moi, et je n'avais pas l'impression d'apprendre quelque chose de nouveau, juste de découvrir ce qui était déjà là, sous la surface, et que rien ni personne n'avaient réussi à me faire découvrir. Tout me paraissait tellement clair et limpide, c'était une évidence. Je considère « les 4 accords toltèques » comme LE livre qui m'a le plus bouleversé et ouvert des portes qui étaient closes jusque-là.

 L'année 2008 fut celle de la découverte du monde des médecines alternatives, des conférences, des ateliers et séminaires. J'essayais de convaincre mes amis à participer avec moi à tout cela, mais en vain. J'ai donc toujours été seul à ces événements, qui ont contribué à m'ouvrir l'esprit sur ce qui se fait dans le monde du développement personnel. C'était une année très riche en découverte, mais où je n'allais pas encore au fond des choses. J'étais en mode « papillonnage »...

 J'ai néanmoins suivi deux cours/ateliers, un en lithothérapie et un autre à Bruxelles, intitulé « World Youth Forum » (forum mondial des jeunes), organisé par l'association Art de Vivre et où j'ai appris des techniques de méditation, de respiration (Sudarshan Kriya) et de gestion des émotions et du stress (cours Art de Respirer, www.artofliving.org/ch-fr), qui m'ont beaucoup apporté au niveau pratique pour mieux vivre.

 C'est cette année 2008 que j'ai également commencé à chanter des mantras avec un groupe dans la région lausannoise. Cela m'a nourri intérieurement, permis de m'exprimer grâce à ces chants qui m'ont toujours apporté paix intérieure et sentiment de bien-être. Dans les deux années suivantes j'ai participé à deux concerts à Lausanne, c'est magnifique de voir le public s'immerger progressivement, vibrer et se connecter à cette énergie si intense des chants sacrés.

 2009 fut encore une année très riche en enseignements. J'ai suivi deux formations en parallèle, une en kinésiologie, l'autre en feng shui. Ces deux techniques m'ont fait évoluer dans la compréhension du corps, de la relation entre habitat et bien-être, et m'ont ouvert à la pratique avec mon entourage. J'ai pratiqué la kinésiologie avec des amis, des amis des amis et le cercle s'est progressivement élargi, sans pour autant le transformer en pratique professionnelle.

 Cette même année j'ai appris à pratiquer la géobiologie, dans le cadre des études de feng shui, ce qui m'a aidé à développer la sensibilité au monde invisible des manifestations de la nature, qui nous influencent et peuvent nous aider à évoluer.

 J'ai également fait un atelier de marche sur le feu, qui est une expérience très forte physiquement et spirituellement. Cela m'a bien fait comprendre et intégrer la notion que le corps a des capacités bien au-delà de ce que l'on pourrait croire. Marcher sur des braises rougeoyantes à 600°C sur 10 mètres est difficile à croire pour un esprit très terre-à-terre et basé sur des croyances scientifiques, mais c'est bel et bien possible et je vous encourage vivement à tenter cette expérience. www.usha.ch/marche_sur_le_feu.php

 En 2010 j'ai décidé de faire confiance à la vie et de quitter mon ancien emploi, celui de dessinateur en bâtiment, pour me lancer professionnellement dans la pratique de la kinésiologie et du feng shui. Mais l'appel du voyage était présent depuis plusieurs années, et je décide finalement de partir voyager en bus, pour une durée indéterminée. Je pars donc en octobre, direction le Maroc, où je retrouve un amis et où je resterais les trois mois hivernaux avant de revenir en Europe.

Avant de partir, je participe à un stage de trois jours, nommé « l'Aventure Initiatique des Nouveaux Guerriers », un processus très intense qui m'a fait sortir de ma zone de confort où j'ai pu poursuivre mon nettoyage intérieur et faire la paix avec une partie de moi qui était en conflit avec ma partie masculine. Cette aventure est réservée aux hommes et sert de rite initiatique, qui sont présents dans de nombreuses cultures à-travers le monde. J'ai affronté beaucoup de peurs, amener plus d'authenticité et de spontanéité grâce à ce processus. Je le recommande également chaudement. www.mkpef.org/

 L'année 2011 a débuté en voyageant et je suis rentré en Suisse en juin, ne sachant pas si je continuerais ou non. Le voyage m'a permis d'être confronté à moi-même, à voir que ce n'est pas en partant que je résolvais mes problèmes personnels et que ce n'était pas si facile de fuir. Le voyage m'a également fait prendre conscience que j'avais beaucoup de peine à faire des choix, à écouter mon être intérieur pour savoir dans quelle direction aller. La liberté physique n'était pas facile à vivre.

 En juillet je me rends à Berlin pour suivre un autre cours d'Art de Vivre, « l'Art du Silence », qui est une continuation de l'Art de Respirer. Toujours très intense.

 Au mois d'août, un événement va durablement façonner la suite de ma vie et me faire voir les choses différemment. A cette époque je suis dans un état d'esprit où je suis perdu face à mon avenir, ne sachant pas quoi faire. Est-ce que je continue mon voyage ? Est-ce que je reste en Suisse ? Si oui, pour faire quoi ? Je n'avais aucune réelle inspiration, c'était le vide, et voilà que le 21 août je m'envole en parapente dans les hauts de Villeneuve, et l'atterrissage est un peu plus brutal que les autres. Je termine mon vol dans le lac, et lorsque je suis couché dans le bateau qui me ramène à la berge, je sens que ce n'est pas juste un petit crash. J'ai une énorme douleur dans le milieu du dos, ne sens plus mes jambes et ne peux plus les bouger non plus. Étonnamment, aucune panique ni prise de la situation à la tragédie. Je sais immédiatement que c'est une partie de moi qui a attiré cette expérience à moi, et que si ça m'arrive, c'est que j'en ai besoin pour voir la vie différemment, pour augmenter mon propre amour, pour être plus en paix avec moi-même et la vie en général. Et ça peut paraître bizarre, mais une partie de moi a été soulagée à ce moment-là, celle qui a de la peine à faire des choix. Je savais que pendant les 4 à 6 mois qui allaient venir, je n'aurais plus besoin de devoir choisir ce que j'allais faire et où j'allais aller, que tout allait être imposé par le monde hospitalier, et c'était réellement un poids qui s'envolait, au même moment que j'ai perdu mes ailes...

 Ce qui était étrange quelques minutes après l'accident, quand j'étais encore dans le bateau, c'est que ce n'était pas une surprise que ça m'arrive, comme si une partie de moi savait que ça allait arriver un jour ou l'autre. J'avais vu plusieurs films tirés d'histoires vraies où des personnes vivent des chocs très durs et où ces expériences ont définitivement changé leurs visions de la vie, l'ont rendue plus riche et plus intense et où ils disent ne pas vouloir revenir en arrière pour ne pas vivre cette expérience. Je me suis dit plusieurs fois avant l'accident qu'il me faudrait peut-être quelque chose d'aussi intense au niveau du corps pour modifier durablement mon état d'esprit, alors quand c'est arrivé, je me suis dit : « ça y est, ce que je recherchais est arrivé, c'est le commencement de quelque chose qui ne me laissera plus jamais être le même, qui va me forcer à changer. » Eh bien, je n'ai pas été déçu !

Je suis resté en rééducation jusqu'au 31 janvier 2012 où je suis sorti de clinique. C'est peut-être la seule expérience de ces dernières années que je ne vous recommande pas forcément... Si vous pouvez l'éviter et évoluer d'une manière plus douce, je vous le conseille !

 Depuis l'accident ma moelle s'est suffisamment ressoudée pour que je récupère assez de motricité pour marcher avec des béquilles. Quelle aventure de devoir réapprendre à marcher, avec des possibilités complètement différentes d'avant. Mes premiers pas étaient en même temps extrêmement excitants et en même temps j'avais une peur terrible tellement j'étais instable et j'avais peur que mes jambes ne me tiennent pas et que je m'écroule, en me faisant très mal. Mes fonctions s'améliorent petit à petit, même si c'est parfois difficile de constater l'évolution. Je sais que j'ai la possibilité de tout récupérer et que c'est à moi de faire le chemin intérieur nécessaire pour guérir. Comme le dit le Dr Siegel dans son livre « L'amour, la médecine et les miracles » : « il n'y a pas de maladie incurable, il n'y a que des malades incurables. » Pour moi, la maladie (ou un accident) est là pour me dire qu'il y a quelque chose que je fais ou pense faux et que si je veux guérir, il me faut changer ce qui est faux. Une fois l'état d'esprit, le comportement ou les actions corrigées, le corps guérit et reprend son fonctionnement « optimal ». Le corps est au service de l'esprit et ce n'est pas lui qui décide de tomber malade ou d'avoir un accident, « par hasard ».

 En 2012, j'ai ouvert, en tant que gérant, la boutique de minéraux Terre Sacrée à Vevey, grâce au soutien généreux d'un couple d'amis, propriétaires d'une boutique du même nom à Martigny et présents également sur les marchés de Suisse Romande 5 jours par semaine. C'est une opportunité formidable qu'ils m'ont offert, le lieu de travail étant tout à fait adapté pour ma chaise roulante et je suis dans un domaine qui me plaît et où je sens que je peux utiliser mon expérience personnelle pour conseiller la clientèle de plus en plus nombreuse dans l'approche thérapeutique des minéraux.

 En octobre de cette même année je participe à l'organisation de la conférence de Don Miguel Ruiz à Vevey et suis l'atelier donné par Olivier Clerc le week-end suivant, où je découvre l'incroyable puissance et douceur de rituel, ce qui m'amène à vouloir approfondir ce thème. Je pars donc en décembre à Cluny, lieu de vie d'Olivier, où il enseigne la manière d'animer des Cercles de Pardon autour de chez nous. Un dernier atelier en janvier 2013 sur le pardon et Ho'oponopono me donnent la certitude que je suis bien décidé à animer des Cercles de Pardon dans ma région. Et voilà que c'est fait, mon premier Cercle a eu lieu mardi 12 mars 2013 à Morges, un peu poussé par l'organisatrice, que je remercie de m'avoir précipité pour le mettre en place, n'arrivant pas à trouver le courage pour fixer une date. Et comme l'expérience a été un succès, la confiance est là et j'ai créé ce site internet et fixé trois dates pour ces prochains mois pour vous faire partager ce fabuleux rituel.

 Une expérience d'une rare intensité est le Path of Love, que j'ai suivi à Cologne du 30 avril au 7 mai 2013. Il s'agit d'un processus de développement personnel qui m'a permit d'entrer en contact avec toutes les parties de moi, autant les parties agréables que mes zones d'ombres. J'ai été encouragé et soutenu avec tant d'amour et de bienveillance dans ce processus que je me suis permis de m'exposer comme je ne l'avais jamais fait auparavant. J'en ressors avec un coeur rempli d'amour et de gratitude, autant pour moi-même d'avoir eu le courage et la détermination de faire ce chemin que pour toutes les personnes qui m'ont entouré et encouragé à aller toujours un peu plus loin. Comme dans un poème de Rumi: "Votre devoir n'est pas de chercher l'amour, mais plutôt de chercher et trouver toutes les barrières à l'intérieur de vous que vous avez monté contre lui." (www.pathoflove.net)

 Outre ces Cercles de Pardon, je donne également des cours d'initiation à la lithothérapie à la boutique de Vevey, plus d'infos sous www.terre-sacree.ch (onglet « actualités »)

 En 2016, Olivier Clerc m'annonce la formidable nouvelle qu'il m'a choisi, avec trois autres personnes résidant en France, pour animer les ateliers "Don du Pardon", qu'il était le seul dispenser jusque-là. La demande de participation à ces ateliers va augmentant, et il sent qu'il n'est pas en mesure de répondre à toute la demande. Étant donné que je suis un des plus anciens et réguliers animateurs de Cercles de Pardon, il a estimé que je suis suffisamment expérimenté afin de pouvoir animer le "Don du Pardon" dans ma région. J'ai donc eu la joie de pouvoir transmettre le premier atelier sur deux jours les 7 et 8 janvier 2017, en faisant salle comble, avec 21 participants. Je prévois d'en organiser 3 à 4 par année, en plus des Cercles de Pardon mensuels.

Je me réjouis de faire votre connaissance et de vivre des instants de partage en votre compagnie.

Bien à vous, avec amour et gratitude,

Roger Baumann

Qui suis-je ?

© 2020 RiVIERA CRÉATION | Roger Baumann - tous droits réservés | politique de confidentialité

Cercle de

Pardon

Roger Baumann